Comment être à l’aise face à la caméra, dans un nouveau dispositif qui n’est pas la salle de classe ?

  • Soigner son apparence et avoir une tenue neutre (dans le cas spécifique de l’utilisation de l’incrustation en studio, ne pas porter de vert ni de rayures fines)
  • Se préparer avant de parler : respiration, concentration
  • Gérer sa gestuelle et ses postures corporelles (ne pas trop bouger, ne pas faire de gestes trop amples)
  • Poser son regard sur l’objectif afin qu’il soit fixe et non fuyant
  • Avoir des repères pour enchaîner le discours :
    • Ecrire la première phrase de la première diapo pour lancer le discours et écrire les phrases de transition OU
    • Utiliser un prompteur → vous devrez alors rédiger le script : on hésite moins, on n’oublie rien d’important, on travaille la qualité du discours en amont mais on est moins spontané dans la diction. Si vous choisissez cette option, attention à écrire un texte adapté à la lecture.

En pratique

Nos conseils

  • Evacuez avant l’enregistrement tout ce qui pourrait parasiter votre discours et votre pensée
  • Pour cela, répondre à toutes les questions précédentes dans ce document, avant la phase de captation de la vidéo → anticipez tout ce que vous pouvez anticiper
  • Vous pouvez réaliser une vidéo de test si besoin. Cela permet de se préparer en amont pour gérer le langage et le paralangage le jour J et délivrer un message clair et convaincant. Vous pourrez alors répéter et travailler votre texte afin qu’il soit fluide à la diction. Si besoin, enregistrez seul une mini séquence vidéo et revisionnez-la (permet de se voir à l’écran, de « corriger » certains tics si besoin, de se préparer à son image, d’entendre sa voix).